Imprimer

Cette guerre que nous n’avons pas faite

Cette guerre que nous navons pas faite // Création de Gaël Octavia // Cie Ultimida Chamada // Théâtre contemporain // Vendredi 22 février à 10h et à 20h - Théâtre Lucet Langenier - 10€ / 6€


guerreDans un bar, un homme, grand, sec, dépenaillé, se raconte : il « dit la guerre ». Laquelle ? Le texte prend aussitôt une portée universelle, au-delà de la Martinique où l’Histoire s’enracine. En évoquant les autres, c’est à lui qu’il revient toujours, à son passé de bourgeois ;  il serait donc un nanti qui a traversé les affres du combat, et il a les souvenirs atroces du guerrier qui a vu la Mort de près ; serait-il un engagé volontaire aux actions méritoires, héroïques ? Ou bien, n’est-il qu’un bonimenteur de l’horreur, juste un marchand de mots, de rodomontades, un matamore de plus noyé dans le maelström de son délire de rescapé ?



De fait, après tout conflit armé, certaines gens se parent d’actions valeureuses, vous savez, les combattants de la dernière heure, les collabos, les planqués, tous ceux qui fuient la rumeur, les règlements de comptes, qui parviennent à s’exfiltrer, à s’inventer une vaillance invérifiable ; et ainsi échappent-ils à la répression,  la « chasse aux sorcières », tentant de sauver leur peau alors que bien d’autres avaient donné leur vie pour que la Liberté demeure : il est bien ardu de reconstruire la Paix ici représentée par un être étrange, on le nomme Le Pacifiste. Quels sont donc les secrets, les mensonges et les vérités  qui émergeront de ce face-à-face antinomique ? Un très beau texte porteur d’interrogations sur la persuasion du Verbe, l’authenticité de la Parole et sur la force de 

Interview de Gaël Octavia

w-aimenoutfacebook 

Enregistrer