Imprimer

LE DELIRIUM DU PAPILLON

"LE DELIRIUM DU PAPILLON" // Typhus Bronx… Clown caustique // Ecriture et jeu : Emmanuel Gil // Théâtre burlesque // Vendredi 22 mars à 20h // Théâtre Lucet Langenier // 10€ / 6€


Typhus-Bronx--Pitchographie-VL« Nous sommes tous plus ou moins fous », chantait le grand Léo Ferré. Avec  le personnage de Typhus Bronx, se concentrent en un seul être tous les diagnostics des esprits criminels les plus cruels et les plus improbables. De fait, on le catalogue comme « schizophrène psychopathe à tendance parano bipolaire » ! Emmanuel Gil a mis en mots et en scène ce monstre humanoïde, un étonnant   « clown caustique » ; un individu violent et fragile, qui transcende tous les symptômes répertoriés par la médecine ; laquelle se rassure de grands mots et d’étiquettes : mise en compartiments des déportés de la démence, discrimination qui définit une normalité scientifique, péremptoire, incontestable. Typhus Bronx est la somme de tous les exclus de la société, de ceux qu’on encage, qu’on prive de tout contact avec les couleurs de la vie des autres : il est l’archétype du « Fou » et prisonnier d’un enfer blanc, dans le désordre intérieur qui est le sien ; isolé comme s’il était contaminant, il sait aussi devenir le « Bouffon » qui décrypte une société malade d’elle-même.


Typhus Bronx, de par son identité, regroupe toutes les peurs de l’homme ordinaire, l’épidémie mortifère, la rage destructrice qui enflamme les quartiers : il est le pire du pire, l’insoutenable. Mais, ce soir, est arrivé le grand « jour de sa délibération » : les mots s’entrechoquent et le disputent au double sens. Il est à la fois la terreur qui bloque les respirations et le décalage drolatique qui suscite le rire. Il y a en lui un conflit essentiel et irrépressible des humeurs spontanées ; et on le pressent pétri d’innocence écorchée, étouffée, incarcérée dans les médications qui  lui interdisent la lumière de joies sporadiques. Typhus Bronx n’est pas ce qu’il paraît : protéiforme, à la fois effrayant et touchant, ce personnage explose en scène dans la performance du comédien.


w-aimenoutfacebook 

Enregistrer