Imprimer

LADY LA FÉE

Mercredi 22 septembre 2021 à 19h // ORCHESTRE POPULAIRE/BURLESQUE/RéUNION

Tarif unique : 6€

 

L'accueil dans nos salles se fera dans le respect des mesures en vigueur.

Lady La Fée

 

Collectif à géométrie variable, Lady La Fée se présente comme un orchestre populaire de nouvelle génération. Emmenée par le chanteur Loki Lonestar, cette formation atypique (musiciens, jongleurs, acrobates…) revisite des grands classiques allant de « Creep » de Radiohead à « Hakuna Matata » du Roi Lion en passant par « Voleur Canard » de Ousanousava. Jouer avec les sons familiers, impulser diverses ambiances, égayer et conquérir les coeurs, tel est son crédo. Fête, joie, émotion et burlesque sont au rendez-vous ! Avec des prestations scéniques sur-vitaminées, Lady La Fée propose un spectacle délicieusement déjanté pour les petits, les grands, les encore plus grands !

Imprimer

CHILLA / PIX'L (annulé)

vendredi 24 septembre 2021 à 18h // Hip Hop.

Tarif Plein : 10€

Tarif réduit : 6€

 

L'accueil dans nos salles se fera dans le respect des mesures en vigueur.

Nous avons appris ce lundi via son producteur que Chilla l’artiste tant attendue au kerveguen ne pourra être du voyage et annule donc le concert prévu ce vendredi 24 septembre. Nous sommes bien désolés de cette nouvelle et nous nous excusons auprès de notre public. Les billets sont remboursables dès à présent sur votre site Montiket.re LA / PIX'L (ANNULÉ) vendredi 24 septembre 2021 à 18h // Hip Hop.

Chilla

En 2014, à l’écoute d’Intergalactik, l’un des premiers morceaux de Chilla, on ne se doutait pas une seconde que la rappeuse dévoilait là une de ses obsessions : l’espace, l’infinité de l’univers et surtout cette lune qui continue de l’inspirer cinq ans plus tard. Il y a déjà le titre de ce premier album, MŪN, conséquence heureuse d’une mauvaise traduction du mot «lune» en japonais. Cet astre qui lui rappelle à quel point son existence peut lui paraitre insignifiante face à l’immensité de la galaxie. Mais, il y a aussi tous ces morceaux réunis ici, censés témoigner d’une personnalité complexe, tiraillée entre des sentiments et des attitudes contradictoires. Sur MŪN, l’idée n’est plus de multiplier les figures de style derrière le micro, mais bien de simplifier l’écriture, d’aller à l’essentiel, d’osciller entre le rap et le chant et de rechercher l’émotion à travers la mélodie. A l’écoute de ce premier album, on comprend en effet que chacun de ces quatorze morceaux a été envisagé comme un processus thérapeutique. Un peu comme si l’acte de création lui donne «la légitimité d’exister», comme si Chilla, visiblement préoccupée par la gestion de ses sentiments amoureux et d’un travail introspectif, avait fini par comprendre qu’elle n’avait «pas besoin d’un homme pour se construire en tant que femme».

Imprimer

Les damnés de Tromelin

Samedi 2 octobre // 20h //  Théâtre Lucet Langenier // Cie Noujou

Tarif plein : 10 euros  --  Tarif réduit : 6 euros  // Drame musical Conté // à partir de 14 ans

 

L’Histoire se construit sur le crime et le sang : autant de barbaries, de génocides et d’abominations.

Imprimer

Bouké fonnker

Samedi 9 octobre // 16h30 //  Théâtre Lucet Langenier // Association Arts & Vivre

Tarif plein : 16 euros  --  Tarif réduit : 10 euros // Spectacle musical // Tout public

 

L'accueil dans nos salles se fera dans le respect des mesures en vigueur.

 

Quoi de pire que l’oubli qui déracine, qui efface l’originalité identitaire et fait mentir l’Histoire ? Quoi de plus essentiel qu’un « bouké fonnkèr » pour perpétuer les particularités créatives d’un art de dire ? Quoi de plus profond que les accents poétiques d’une langue qui vibre au talent de chanteurs emblématiques ? Ceux de notre île continuent de magnifier la culture créole.

Imprimer

Zanmari Baré

vendredi 15 octobre 2021 à 21h // maloya.

Tarif Plein : 10€

Tarif réduit : 6€

 

L'accueil dans nos salles se fera dans le respect des mesures en vigueur.

 

De son enfance, Zanmari Baré garde le souvenir précis du maloya qui déjà l’emporte. Aujourd’hui, ce maloya l’habite toujours, même s’il n’a toujours pas appris la musique. Car à l’adolescence, dans les années 80, Firmin Viry se grave dans les sillons de sa mémoire et Lo Rwa Kaf, l’homme musique, le fascine (ce sublime « maloyér », « rakontér » et « ralér d’pios »). Puis c’est l’écho des tambours de l’Est de l’île de la Réunion avec Gramoune Lélé en figure de proue, ainsi que l’écoute en boucle d’Alain Peters et son « mangé pou lé kér ». C’est enfin avec « Gafourn », la première K7 de Danyel Waro, que Zanmari entrevoit la longue route à parcourir pour caresser du bout des doigts la fleur du maloya. C’est pendant l’été austral 2013, qu’il enregistre les chansons qu’il a composées et sort dans la foulée ce premier opus « Mayok Flér ». « Voun », son deuxième album, dévoile un peu plus l’écriture et la personnalité à fleur de peau de cet artiste. En quelques années, Zanmari Baré s’est imposé comme l’un des nouveaux poètes du Maloya. Loin d’être enfermé dans sa bulle, il aime les explorations et les rencontres. Aujourd’hui, Il vient nous présenter « Sizi », hommage à sa mère. Pour l’occasion, il s’entoure d’invitées d’exception : Gwendoline Absalon, Emeline Potonié et Mélanie Badal. Une soirée qui parle aux coeurs comme aux corps, authentique et empreinte de poésie ! A ne pas rater…

Imprimer

FESTIVAL MALIBA LÉLA

Mercredi 20 octobre 2021 à 19h // musique du monde.

Tarif Plein : 10€

Tarif réduit : 6€

 

L'accueil dans nos salles se fera dans le respect des mesures en vigueur.

 

Evènement artistique et culturel, Maliba Léla a pour objectif la valorisation des cultures réunionnaise et mandingue à travers le chant, la danse, le conte, la musique.…Pour cette troisième édition, l’envie de créer un spectacle où le Maloya et le Mandingue fusionnent est née. Un spectacle basé sur les danses, les chants et les musiques traditionnels afin de mettre en avant les liens entre les deux cultures : réunionnaise et de l'Afrique de l'ouest (spécifiquement le Mali). Roulèr, djembé, dunun, dunun Khassonké, sati, pikèr et kayamb... ont souvent été l'apanage des hommes qui ont su rythmer les cérémonies, les kabars, les fêtes initiatiques dans leurs pays. Mais qu'en est-il de la place de la femme au sein de ces traditions ancestrales? 1air2elles, association locale de danse et de musique a souhaité répondre à cette question durant la semaine créole en invitant des femmes engagées dans leurs arts : Katy Toave de Simangavole et Manu Sissoko du groupe Vesko. Des femmes de renom qui se sont appropriées toute cette dimension musicale et la font vivre à travers leurs voix et leurs corps dans un spectacle explosif autour des femmes ….Les Doussou Yelen, groupe de percussionnistes et danseuses des quatre coins de France, accompagnées de Votia (en guest), apporteront leur grain de sel dans une première partie de soirée endiablée. Des femmes, des sourires et des tambours, simplement, pour se recharger en chaleur et vivre à leurs côtés un voyage musical. Alors? Maliba Léla, lé pa la?

Newsletter

Prénom:
Email: