Airbus1mardi 4 juin

Les acteurs du transport aérien mondial

À 18h15

Entrée libre

par Hélène HO (consultante, ancienne commerciale à Air France et responsable des ventes à Air Austral)

LES ACTEURS DU TRANSPORT AERIEN

1. LES COMPAGNIES AERIENNES ET IATA

1.1 Les compagnies aériennes

Une compagnie aérienne régulière est une société qui peut être publique, privée ou mixte :

  • possédant un certain nombre d’avions (en pleine propriété ou en leasing)

  • employant

  • des personnels navigants (technique et commercial)

  • des personnels au sol (administratifs, commerciaux, techniques …)

On les divise généralement en 3 types en fonction de leur taille.

  • Les compagnies de 1er niveau : importants réseaux longs courriers (DL, AF, BA, JL …)

  • Les compagnies de 2nd niveau : régional + quelques routes longs courriers (MK, UU, MD …)

  • Les compagnies de 3ème niveau : essentiellement domestique ou régional (DB Britair, A5 Airliner…)

Les compagnies low-cost, de 2ème et 3ème niveaux uniquement, ne sont pas membres d’IATA et n’ont pas d’accords entre elles ni avec d’autres compagnies.

La plupart des compagnies effectuant des vols internationaux, sont membres d’IATA et sont liées par les accords bilatéraux ou multilatéraux.


1.2. IATA

A la fin de la première guerre mondiale, les quelques compagnies existant en Europe ont compris qu’elles avaient besoin de s’associer pour pouvoir fonctionner correctement.

En août 1919, lors d’une conférence à La Haye aux Pays-Bas, six compagnies Européennes se sont groupées au sein d’une association IATA (International Air Traffic Association).

Le but de l’association était d’aider les transporteurs à

  • standardiser leur travail administratif,

  • comparer leurs procédures techniques,

  • définir des règles communes concernant les indemnisations en cas de blessures ou décès de passagers et remboursements en cas de d’avaries ou perte de bagages.

Cette association est l’ancêtre de l’actuelle IATA (International Air Transport Association) créée en 1945 à La Havane, dont le siège social actuel est à Montréal.

IATA regroupe 240 membres de 126 pays et joue toujours un rôle de premier plan dans le Transport Aérien. Il est important de noter que la quasi-totalité des compagnies aériennes, même celles qui n’en sont pas membres observent ses règles et recommandations.


1.3 ATAF

Comme nous nous intéressons plus particulièrement au transport aérien français, nous devons parler d’une autre association de transporteurs l’ATAF (Association des Transporteurs Aériens de la zone Franc).

Créée en 1950 dans le cadre de l'Union Française, l'ATAF est devenue l’Association Internationale de Transporteurs Aériens après l'accession à l'indépendance des pays Africains.

Les compagnies membres de l'ATAF sont actuellement au nombre de 17 :

  • 5 en France : Aigle Azur, Air Corsica, Air France, Airlinair, Britair, Régional,

  • 4 en Afrique du nord et Proche Orient : Air Algérie, Royal Air Maroc, Tunisair, Middle East Airlines,

  • 3 en Afrique : Air Mali, Air Burkina, Air Ivoire,

  • 4 dans l’océan Indien : Air Austral, Air Madagascar, Air Mauritius, Air Seychelles.


2/ LES ETATS ET L’ICAO.

Dès le tout début du transport aérien le rôle des Etats a été primordial. L’aspect international de ce transport nécessitait, en plus des droits aériens nationaux existants, la création d’un droit aérien international applicable à tous les acteurs de l’aviation civile.

La question de la liberté de l’espace aérien est la première qui s’est posée :

  • liberté totale comme pour le transport maritime ou

  • souveraineté complète et absolue de chaque Etat sur son espace aérien.

En 1919, les représentants de 26 pays se réunissent à Paris pour établir une Convention concernant la régulation de la navigation aérienne.

  • Ils décidèrent que chaque nation aurait une souveraineté complète et exclusive sur son espace aérien.

  • Les délégués créèrent aussi l’ICAN (commission internationale de la navigation aérienne) pour établir les règles autorisant les avions étrangers à utiliser les espaces aériens souverains.

Cette commission est l’ancêtre de l’ICAO (International Civil Aviation Organization) une agence de l’ONU créée en 1944 à Chicago, dont le siège social est à Montréal.

L’IACO sert de forum de coopération dans tous les domaines de l’aviation civile, pour ses 191 Etats membres.


3/ LES AEROPORTS

Un Aéroport peut se définircomme l’ensemble des installations techniques et commerciales nécessaires à l'exploitation du transport aérien.

Installations techniques

  • La tour de contrôle,

  • les pistes, le tarmac,

  • les hangars et ateliers,

  • le commissariat,

  • les services de sécurité.

Installations commerciales

L’aérogare

  • par laquelle transitent les passagers et leurs bagages

  • où sont également situés les guichets des compagnies aériennes, les services administratifs de l'aéroport, les services de douane, les services de sureté.

  • Dans l’aérogare même ou à proximité on trouve des commerces et des services (boutiques, restaurants, lieux de cultes, hôtels, loueurs de voitures …)


4/ LES AGENCES

Qu’il soit un document physique ou un fichier numérique un billet est toujours émis par une Agence, et formalise toujours un contrat passé entre un passager et une compagnie aérienne.

  • Le nom de cette compagnie figure toujours, en code et en toutes lettres, sur le billet.

  • Le nom de l’agence émettrice figure toujours en code et en toutes lettres, sur le billet.

Il y 4 types d’agences : compagnies aériennes, agents généraux, tours opérateurs, agences de voyage.

Pour pouvoir émettre des billets, les agences doivent avoir un agrément IATA.

Le prix du billet est intégralement versé par les Agences à la compagnie aérienne dont le nom figure sur le billet.

Les agences peuvent être rémunérées

  • par des frais d’émission qu’elles perçoivent auprès des clients, mais qui ne figurent pas sur les billets.

  • Par une commission que le compagnies aériennes leur reversent


5/ LES PASSAGERS

Quelles sont les différentes utilisations qu’un passager peut faire d’un billet qu’il a acheté ? Il n’y a que 4 utilisations possibles :

  1. Il l’utilise sur un ou plusieurs vols de la compagnie émettrice

  2. Il l’utilise sur un ou plusieurs vols d’une autre compagnie

  3. Il l’utilise, mais différemment de ce qui était prévu au moment de l’émission. Changement de date ou de parcours.

  4. Il en demande le remboursement