Imprimer

Elodie LAURET et Gwendoline ABSALON en co-plateau

Elodie LAURET et Gwendoline ABSALON en co-plateau
Représentation du Samedi 9 mars 2019.
Théâtre Lucet Langenier à Saint-Pierre.

Elodie est la première à occuper l’espace scénique, pieds nus, cheveux lâchés, une robe verte moulante et simple, comme une naïade, belle, communicative, tout de suite en phase avec son public. Elle entreprend  la captation de notre attention par un court poème, un hymne à la nuit où la lune complice des amours heureuses, paradigme de la séduction des femmes, se livre à son désir d’effleurements, « enlace-moi, caresse-moi du bout des doigts », une touche sensuelle et intimiste, quelque chose de doux et de lancinant. Sa thématique touche à l’amour prison, sorte de nostalgie du plaisir enfui ; elle se love dans un « ti coin dparadi », attentive à l’autre, abandonnée aux délices du corps offert à l’amant.

 

Imprimer

LE BRUIT DES OMBRES

LE BRUIT DES OMBRES   |||   De Gaël Octavia  //  Compagnie « Carton mécanique » 
Représentation du Vendredi 1er mars 2019.
Théâtre Lucet Langenier à Saint-Pierre.

A priori, et parce que chaque spectateur a le désir, la curiosité, de savoir un peu de « quoi ça va parler », donc de connaître en partie l’argument, le propos de la représentation à laquelle il veut assister, on est frappé par la poésie du titre : « Le Bruit des Ombres ». Magnifique. Magique. On pourrait croire à une exploration du conte, à ces forêts profondes, interminables, animées d’esprits où l’héroïne se perd avant de découvrir le lieu de toutes les aventures ; ou encore à ces dédales sans repère où l’on abandonne la progéniture qu’on se sent incapable de nourrir encore et dont on préfère la mort par amour : s’en remettre au sort, le fabriquer et se désoler de pleurs inconsolables. C’est le cri du fouquet dans le vent, le vol bas et lourd de la papangue géante, l’essor d’un pétrel, le croassement sardonique du corbeau. En fait, rien de tout cela, mais un jeu sur le bruit et le visuel, sur le blanc d’un écran et le sombre de la forme projetée. Un regard original déployant l’imaginaire, porté sur le prosaïsme du quotidien.

w-aimenoutfacebook 

Enregistrer