Imprimer

Nartrouv + mieux vaut partir d'un cliché que d'y arriver

samedi 13 novembre  // 19h  //  Théâtre Lucet Langenier (en partenariat avec Teat Réunion / Théatres du Conseil Départemental) // danse // Séance scolaire

Tarif unique : 16 euros // danse // tout public

 

Nartrouv : ASS. TIC TAC FAMILY

“Nartrouv” est un spectacle chorégraphique à la fois narratif et spirituel. Tout part d’un accident : Owen meurt, dans tout l’éclat de sa jeunesse et appelé à un avenir prometteur. Il pénètre alors dans un processus autre, une voie d’ombre et de lumière ; son âme se confronte à son esprit pour un échange dualiste qui interroge la vie, la mort, la foi. Ulrich et Médérick Lauret matérialisent cette quête qui renvoie à l’au-delà et sollicite nos croyances ici-bas. Leur danse crée une performance où les corps donnent mouvement et plastique à la pensée. Hasawa expérimente des mots de poète pour sculpter cette histoire d’Owen qui questionne notre au rapport au vivant et au sacré. Le projet chorégraphique mêle les références et propose de dépasser l’esthétique du mouvement pour envisager des données plus abstraites et philosophiques. Essentiel.

A partir de 8 ans

Chorégraphes / Interprètes: Ulrich et Médérick LAURET -- Fonnkèzer /Interprète /Scénographe /Costumes: Hasawa -- Regard extérieur: Cédric Saïdou -- Création sonore: Loïc Leocadie

Production: Association Tic Tac Family -- Coproduction: Ville de La Possession -- Partenaires: Politique de la Ville / Kaz Fami (La Possession)

 

**************************************

MIEUX VAUT ARTIR D'UN CLICHE QUE D'Y ARRIVER // 20h

 

L’étrange titre de la pièce dansée proposée par Sylvain Riéjou renvoie à une phrase de l’iconique cinéaste Alfred Hitchcock et repose sur un questionnement chorégraphique concernant les mystères de l’acte créateur.

L’artiste projette loin sa recherche et déstructure l’espace réel du plateau par le jeu d’illusions vidéastes : le virtuel modifie jusqu’à la métamorphose l’apparence et le corps ; il permet maints avatars du danseur pour des rencontres duelles et autres, toujours surprenantes.

Sylvain Riéjou pulvérise le rapport au monde concret tel qu’on croit le percevoir : seul en scène, à la fois initiateur du spectacle et interprète, comédien et manipulateur vidéo, il semble totalement protéiforme. Son art est prestidigitateur, riche de clins d’œil, plein d’humour, à nous duper de subtiles mascarades. C’est bondissant, surgissant et absolument original. A ne surtout pas manquer.

 

Créé le 26 septembre 2017 à Micadanses, Paris, France

A partir de 8 ans

Durée : 50mn

Chorégraphe et interprète : Sylvain Riéjou / Régie Technique : Emile Denize

Coach chorégraphique : Tatiana Julien

Regards exterieurs : Laure Hamidi, Mathilde Hennegrave / Production diffusion : Bora Bora Productions, Chloé Ferrand et Charles-Eric Besnier

Remerciements : Myriam Gourfink, Daniel Larrieu, Olivier Martin Salvant, et Maud Pizon